in

Le Bal des 41 sur Netflix : un film mexicain inspiré de l’histoire vraie d’un gros scandale

Depuis ce 12 mai, vous pouvez voir sur Netflix, , un film mexicain tiré de faits réels qui se sont déroulés au début du siècle dernier au Mexique et visant à exécuter des homosexuels. Nous allons d’abord vous expliquer ce qu’est le scandale communément appelé Le Bal des 41 avant de parler du film en lui-même.

Le Bal des 41, film mexicain sur Netflix

C’est quoi Le Bal des 41 ?

Le 1er novembre 1901, un événement à Mexico a été inscrit dans l’histoire et imprimé sur papier lorsqu’un groupe d’hommes a été arrêté pour avoir participé à une fête au cours de laquelle, pour la plupart, ils étaient habillés en femmes. À l’époque, être homosexuel n’était pas considéré comme un crime, mais en vertu de la règle de l’attaque des normes de moralité, 41 messieurs ont été emprisonnés puis envoyés vers différentes destinations en guise de punition pour leur soirée costumée particulière. L’événement était connu sous le nom de « Bal des 41 », bien qu’un petit détail manquait à cette étiquette, puisque 42 hommes faisaient partie de cette fête ; celui qui manquait à l’appel n’était autre que le gendre du président Porfirio Diaz : Ignacio de la Torre y Mier.

Il ne s’agissait pas d’une simple anecdote et elle a été publiée à l’époque dans le journal Hoja Suelta, dans une caricature de l’illustrateur José Guadalupe Posada intitulée Los 41 maricones, qui faisait la satire du raid. Le scandale a eu une portée inattendue en raison du conservatisme et de l’homophobie de ces années-là ; un tournant décisif pour lancer une chasse aux sorcières, avec des raids incessants, une intolérance à l’égard du sujet et des préjugés à l’égard de la communauté homosexuelle qui, plus d’un siècle plus tard, résonnent encore. Le numéro 41 est devenu un symbole représentatif du fait d’être homosexuel.

Le premier film à traiter le sujet

Le film intitulé simplement Le Bal des 41 est le premier film mexicain qui se concentre sur cet événement que l’on doit au cinéaste David Pablos, connu pour des films comme Les Ténèbres (dispo su Amazon Prime Video) et Les Élues (dispo sur Netflix), son film le plus récompensé à ce jour.

L’histoire est vue à travers les yeux d’Ignacio de la Torre (Alfonso Herrera) et de son récent mariage avec la fille du président mexicain Porfirio Diaz (Fernando Becerril). Elle s’appelle Amada (Mabel Cadena). Leur mariage lui servira à gravir plusieurs échelons dans sa carrière politique, même si ce n’est qu’une obligation de plus pour pouvoir prétendre ce qui se passe réellement. La nuit, dans un endroit isolé de la ville, il rencontre 40 hommes dans un club pour parler, boire et se libérer des liens de la société qui les étouffent pendant la journée. Ignacio fait la connaissance d’Evaristo Rivas (Emiliano Zurita), un beau jeune homme qui va bouleverser son monde. Il devra alors faire face à un véritable amour, une épouse qui revendique ses droits et un bal à venir qui changera sa vie.

Dance of the 41 | Official Trailer | Netflix

L’avis d’Urban Fusions

Le Bal des 41 est l’un des films les plus ambitieux de ces dernières années dans l’industrie cinématographique mexicaine, mais aussi l’un des plus attendus dans son pays car personne n’avait osé reprendre ce passage de l’histoire bien que l’importance de la répression de la liberté humaine et, par conséquent, de la communauté homosexuelle est d’actualité et reste un sujet à aborder.

Le trio de tête composé d’Alfonso Herrera, Emiliano Zurita et Mabel Cadenas fonctionne parfaitement. Alfonso Herrera donne vie à Ignacio de la Torre explosant quand le personnage l’exige, surtout avec l’équipe qu’il fait avec Mabel Cadenas, qui est une révélation et émerge comme une figure forte du cinéma au Mexique.

Amada Díaz est le personnage le plus accompli et le plus complexe du point de vue narratif, car elle passe du dépit et de l’insatisfaction à l’autonomisation et à la prise d’initiative lorsque cela est nécessaire. Mabel Cadenas est splendide et exerce un très fort pouvoir d’attraction sur l’écran. Emiliano Zurita est une autre des grandes découvertes de David Pablos. Bien que son personnage ne soit pas autant exploré, l’acteur fait preuve d’émotion, de charisme et de courage dans chaque plan, en plus d’être évidemment beau.

Le seul petit bémol concerne, à notre avis, le scénario. Écrit par Monika Revilla, l’histoire n’approfondit pas suffisamment le sujet. En effet, nous ne savons presque rien des personnages présents au bal, juste quelques bribes d’eux, ce qui, dans un film donnant tant d’importance à la communauté LGBTQ, aurait été fortement apprécié.

Le Bal des 41 est dispo depuis ce 12 mai en streaming sur Netflix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.