in

1945 – Un village se rebelle sur Arte : une fiction inspirée d’une histoire vraie pendant la Seconde Guerre Mondiale

Diffusé ce vendredi 14 mai à 20h55 sur , 1945 – Un village se rebelle est un film autrichien réalisé par Gabriela Zerhau et basé sur des faits réels se déroulant à la fin de la Seconde guerre mondiale.

film sur arte, 1945 un village se rebelle

De quoi ça parle ?

Altaussee, avril 1945 : la Seconde Guerre mondiale touche lentement à sa fin, mais ce n’est pas une raison pour que les nazis se relâchent. Au contraire, dans le petit village autrichien, on réprime durement et de toutes ses forces, chaque déserteur est menacé de mort. Et ils sont nombreux, notamment parce que Franz (Harald Windisch) et Elsa Mitterjäger (Brigitte Hobmeier) aident constamment de jeunes hommes à s’échapper dans les montagnes. Sepp (Fritz Karl), l’ami d’enfance de Franz, essaie quant à lui de rester en dehors de tout, du mieux qu’il peut, et se contente d’espérer la fin. Mais la situation se complique et une catastrophe dévastatrice se profile …

En Autriche, comme on le sait, on cultive un héritage un peu particulier du national-socialisme, on aime se mettre en scène comme une victime qui a été forcée par les méchants Allemands à faire toutes les choses honteuses. Bien sûr, ce n’était pas si simple, car dans d’autres pays, il y avait des adeptes et des profiteurs, tout comme il y avait des résistants ou ceux qui essayaient de s’esquiver aussi longtemps que possible. Un village se rebelle illustre très bien cette contradiction à travers le village en question. Car on y trouve de tout, des condamnés sadiques aux observateurs neutres en passant par les combattants actifs.

1945 un village se rebelle, film autrichien sur arte

Entrée lente dans la résistance

Le titre du téléfilm est donc quelque peu trompeur. Le village en tant que collectif qui se serre les coudes pour faire face à l’ennemi, qui se rassemble relativement tard, contient aussi diverses exceptions. En fait, Un village se rebelle prend un temps étonnant avant que l’intrigue ne démarre. Au lieu de travailler spécifiquement à cette confrontation, la réalisatrice et scénariste autrichienne Gabriela Zerhau préfère décrire la situation, présenter les différents personnages et travailler l’atmosphère. Nous passons un peu de temps dans le village, apprenant les constellations et les relations, dont certaines sont pour le moins complexes.

a l’air bien. Le résultat est malheureusement assez mitigé, la subtilité ne faisant pas partie des priorités de l’équipe. Par exemple, même s’il est agréable de montrer différents courants au sein du village, ils n’ont pas osé montrer une ambivalence avec les nazis. Il n’y a que des personnages clichés, qui pourraient en partie passer pour des caricatures et donner au film un aspect artificiel. Il en va de même pour la conception audiovisuelle. Les images sont obligatoirement lugubres, comme si, il y a 75 ans, toute utilisation de couleurs était strictement interdite. La musique est également, comme c’est souvent le cas pour les téléfilms, désagréablement intrusive. À aucun moment, on n’a l’impression d’être dans un vrai village.

L’avis d’Urban Fusions en bref

Un village se rebelle raconte l’histoire d’un petit village autrichien en 1945 qui est divisé sur la façon de faire face à l’occupation nazie. D’une part, le drame montre magnifiquement l’ambivalence, avec tout ce qui va de la collaboration à la résistance. D’autre part, elle est tellement intrusive et manipulatrice que les approches positives n’ont guère de raison d’être.

1945 – Un Village se rebelle est diffusé ce 14 mai 2021 à 20h55 sur Arte et dispo sur arte.tv jusqu’au 20 mai prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.