in

Les Héritières sur Arte : une fiction française inédite à découvrir

Téléfilm inédit à découvrir ce 4 juin à 20h55 sur , Les Héritières est centré sur Sanou (Tracy Gotoas) qui a un grand rêve : elle a décidé de devenir ingénieur éolien. Elle a 15 ans, vient de la banlieue parisienne de Saint-Denis et, grâce à ses excellentes notes, entre dans l’une des écoles les plus prestigieuses de Paris, le lycée Henri IV.

Le téléfilm français, Les Héritières sur Arte

Là-bas, en deuxième année, elle compte essayer d’entrer dans le programme d’ingénierie. Mais dès son premier jour, Sanou se rend compte qu’elle se distingue des autres étudiants. Elle n’est pas enfant unique, sa famille n’est pas riche et, en plus, Sanou est la seule fille noire. En plus de la pression sociale, le niveau d’instruction de l’école est extrêmement élevé. Cela n’aide pas Sanou d’avoir des obstacles à surmonter à la maison aussi. Les trajets quotidiens en train entre Saint-Denis et Paris, une chambre partagée avec ses frères et sœurs où elle a du mal à se concentrer sur son travail scolaire, et pour couronner le tout, un père qui a du mal à accepter qu’une de ses filles poursuive son rêve universitaire au lieu de soutenir son petit frère au football.

Lorsque Sanou se voit offrir une bourse d’études avec une chambre d’étudiant à Paris par son ancien professeur, Mme Lebel (Déborah François), dans cette situation stressante, le vent semble tourner pour elle. Toutefois, l’une des conditions de la bourse est que Sanou soit la tutrice d’une fille de son ancienne école, Khady (Fanta Kebe), en qui Mme Lebel voit également un potentiel pour des études supérieures à Paris. Khady, cependant, ne rend pas les choses faciles pour Sanou : elle semble plus intéressée par le breakdance que par l’école. En outre, les policiers locaux ont Khady et ses deux amis en raison de leur comportement dans la cible, et quand elle vient un jour en conflit avec la loi, le rêve de Sanou est soudainement en jeu …

Sanou, Les Héritières sur Arte

Quelques clichés dans Les Héritières

Les deux scénaristes Johanna Goldschmidt et Laure-Elisabeth Bourdaud n’ont pas vraiment trouvé autre chose que des clichés à ce stade. Et à d’autres endroits également, Les Héritières ne se montre pas trop ambitieuse sur le plan narratif. Le film montre en effet les différents défis et obstacles qu’un adolescent issu d’un milieu modeste doit surmonter. Cependant, cela ne fait pas vraiment mal. Au contraire, le drame est conçu comme un encouragement et un appel à suivre sa propre voie. Et même la friction initiale entre Sanou et Khady ne dure naturellement pas.

Ce qui est plus intéressant, c’est la façon dont un drame classique sur le passage à l’âge adulte est combiné avec le portrait d’un milieu. Par exemple, pendant un moment, une étudiante court après Sanou parce qu’elle était censée lui payer trente euros. Ce n’est pas beaucoup pour lui ou pour les nombreux autres enfants issus de bons foyers aisés. Pour une fille qui n’a pas d’argent à elle et qui doit s’acquitter consciencieusement de sa bourse d’études à la maison, les choses sont bien différentes. Les Héritières montre une société à deux classes qui se comprennent peu, en partie parce qu’il n’y a pas de points de contact. Si quelqu’un ne voyageait pas d’un monde à l’autre, ils ne se connaissaient pas. Vous ne sauriez pas non plus qu’une grande partie de ce qui vous semble si évident ne l’est pas du tout, mais est le résultat de facteurs sur lesquels vous n’avez aucune influence.

fiction inédite Les Héritières

L’avis d’Urban Fusions en bref

Même si, au bout du compte, il n’y a peut-être pas de grandes découvertes, l’histoire d’un étudiant ambitieux est néanmoins réalisée. Même s’il y a parfois des coups de théâtre, la réalisatrice Nolwenn Lemesle s’abstient d’un drame larmoyant avec des coups du sort très lourds et souvent utilisés à des fins manipulatrices. Au lieu de cela, Avec la force du vent est un film assez calme, mis en scène de manière emphatique et réaliste. Cela fonctionne aussi grâce à la bonne performance de l’actrice nouvellement arrivée Tracy Gotoas. Elle parvient à montrer naturellement le passage à l’âge adulte d’une adolescente qui sait réellement ce qu’elle veut, mais qui a encore du mal à se trouver. Cela donne également au film une touche universelle à laquelle beaucoup pourront s’identifier, quel que soit le milieu social, la couleur de peau ou la nationalité.

Les Héritières est diffusé ce vendredi 4 juin à 20h55 sur Arte. le téléfilm est également disponible sur arte.tv jusqu’au 1er septembre 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.