Apple va vendre des Mac équipés d’ARM en 2021

La quête d’un contrôle de bout en bout de sa ligne de production pourrait bientôt conduire Apple à vider les puces Intel et à s’orienter vers des processeurs internes basés sur la variante A14 qui devrait alimenter le prochain iPhone.

Bloomberg a indiqué que la société lancerait trois processeurs Mac basés sur la puce ci-dessus et utiliserait Taiwan Semiconductor Manufacturing Company, la même entreprise qui est responsable de la fabrication de processeurs pour iPhone et iPad, pour construire les nouveaux chipsets Mac.

Le changement pourrait arriver en 2021

Le rapport indique que si tout se passe comme prévu, le premier Macbook doté de la nouvelle puce pourrait être disponible dès l’année prochaine.

Si cette décision fructifie, cela signifierait enfin que le rêve longtemps chéri d’Apple d’avoir un contrôle total sur ses produits, y compris le matériel et les logiciels, serait enfin réalisé. La société a déclaré à maintes reprises que la possession totale permet d’obtenir de meilleures performances et une expérience client de qualité.

Dans le passé, la société avait également indiqué que le fait de posséder l’intégralité de la chaîne d’approvisionnement pouvait apporter des avantages en termes de coûts qui amélioraient le résultat net ou pouvaient servir d’investissement pour améliorer les éléments de conception. Au cours des deux dernières années, Apple a déjà effectué cette transition avec les modèles iPhone et iPad, donc ce n’est peut-être pas vraiment un choc pour Intel que la société abandonne ses processeurs.

Pourquoi le changement?

Le rapport suggère que les premières puces conçues par Apple seraient livrées avec 12 cœurs et seraient basées sur l’architecture ARM au lieu du x86.

VOIR AUSSI  Google publie des blocs d'action pour aider les personnes handicapées mentales

Ce qui frappe immédiatement, c’est qu’une telle approche pourrait améliorer la durée de vie de la batterie et améliorer encore la connectivité mobile. Bien sûr, il y a toujours le défi du matériel basé sur ARM sur la capacité de traitement par rapport aux processeurs x86.

La question que cela soulève également est de savoir si Apple resterait avec macOS ou y aurait-il une surprise cachée dans un coin? La logique suggère qu’il resterait sur place, car le passage aux processeurs ARM serait simplement le processus consistant à proposer des applications et des logiciels qui circulent entre l’iPhone, l’iPad, l’ordinateur portable et les écrans de la taille d’un PC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.