Attention : Des faux billets circulent en ce moment ! Comment les reconnaître pour éviter une amende ?

       
Voir Cacher le sommaire

La présence accrue de billets contrefaits soulève des inquiétudes en Europe, avec une augmentation notable depuis 2022, selon des données de la Banque centrale européenne (BCE).

Selon la BCE, il y a actuellement 16 billets contrefaits pour un million de billets en circulation, une hausse par rapport aux 13 billets contrefaits en 2022. Cette année, environ 467 000 billets falsifiés ont été éliminés, ce qui représente un des chiffres les plus faibles depuis l’introduction de l’euro, d’après les statistiques de la BCE.

Les coupures de 20 euros et de 50 euros sont les plus fréquemment falsifiées, représentant respectivement 34% et 38,4% des faux billets détectés.

La Banque de France a révélé qu’il est possible de détecter soi-même les faux billets sans équipement spécial. En adoptant la méthode « Toucher, Regarder, Incliner », chacun peut examiner l’authenticité de ses billets facilement.

Comment les reconnaître ?

Les caractéristiques de sécurité des billets euro sont conçues pour être uniformes, bien que certains détails spécifiques puissent varier selon la valeur nominale du billet. Plusieurs signaux peuvent vous alerter sur la fausseté d’un billet.

Par exemple, en observant un billet de 10 euros contre la lumière, vous devriez voir le portrait d’Europa, une fenêtre transparente et le nombre 10 apparaissant à gauche. En bas à gauche, le nombre 10 modifie sa couleur lorsque le billet est incliné. À droite, le portrait d’Europa réapparaît avec la même fenêtre et le chiffre. De minuscules lettres peuvent également être lues sur certaines parties du billet.

L’utilisation d’une lampe UV est une autre méthode pour identifier des marques spécifiques invisibles à l’œil nu.

LEs sanctions en cas de possession

Depuis 2013, la série « Europe » de billets euro a été introduite progressivement, avec les coupures de 100 et 200 euros lancées en mai 2019, succédant aux billets de 5, 10, 20 et 50 euros émis entre 2013 et 2017. La fabrication de faux billets est sévèrement punie, pouvant mener à une peine allant jusqu’à trente ans de prison et une amende de 450 000 euros. Mais ce n’est pas tout, vous risqueriez tout autant des problèmes d’amende ou de poursuite judiciaire du fait d’en posséder et d’en utiliser fréquemment. C’est pourquoi nous vous recommandons d’être vigilant et de faire le nécessaire dans la mesure du possible.

Face à la montée des billets contrefaits, il est crucial de connaître les méthodes pour vérifier l’authenticité des billets en circulation. La méthode « Toucher, Regarder, Incliner » proposée par la Banque de France offre un moyen simple et efficace pour tout un chacun de contribuer à la lutte contre ce fléau. La vigilance et l’éducation sur les caractéristiques de sécurité des billets euro sont des armes essentielles dans cette bataille contre la contrefaçon.

       

Urban Fusions est un média indépendant, il a besoin de VOUS pour se faire connaître ! Aidez-nous en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Réagissez à cet article