Boosie Badazz raconte le tournage de Dallas dans un extrait de chanson

Boosie Badazz ne s’est pas laissé abattre par sa fusillade à Dallas.

En fait, le rappeur a hardiment fait référence à l’incident dans une nouvelle chanson, qu’il a taquinée plus tôt cette semaine. « Frappe-moi à la jambe mais ça aurait dû être ma tête / je jure devant Dieu », rappe Boosie sur la piste, narguant le tireur. «Et les barres et les rallonges, les faits importants, on steppin ‘hard / Tu ferais mieux de te garder 30 parce que si un *** a te tuer…»

Boosie a été touché à la jambe à l’extérieur d’un centre commercial de Dallas à la mi-novembre, les suspects ayant ensuite fui les lieux. Le rappeur et son manager ont dissipé les rumeurs selon lesquelles il allait se faire amputer la jambe: « OUT THE HOSPITAL #athome Merci à tous ceux qui ont prié pour que je N YEAH I STILL GOT MY LEG », a-t-il tweeté une semaine après le tournage. Selon HipHopDX, Boosie est toujours limité à un fauteuil roulant pendant qu’il guérit de sa blessure.

VOIR AUSSI  Rodney Jerkins, Gospel Supergroup La bonne nouvelle «Venez ensemble» au profit de COVID-19 Relief: Première

L’incident s’est produit après la fusillade mortelle de l’ami et collaborateur de Boosie, Mo3, alors que Boosie était en ville pour assister à une veillée pour le rappeur de Dallas tué. Le couple venait de sortir leur projet collaboratif Badazz Mo3 en 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.