C’est une honte : Ces 10 métiers sont les moins payés de France ! Est-ce mérité ?

Une étude révèle que certains emplois en France offrent des rémunérations parmi les plus basses, notamment dans le secteur public. Le salaire minimal net actuel s'élève à 1.398,70 euros depuis début 2024, et environ 17% des travailleurs français sont rémunérés à ce taux.

       
Voir Cacher le sommaire

Une étude révèle que certains emplois en France offrent des rémunérations parmi les plus basses, notamment dans le secteur public. Le salaire minimal net actuel s’élève à 1.398,70 euros depuis début 2024, et environ 17% des travailleurs français sont rémunérés à ce taux.

Emplois faiblement rémunérés dans l’artisanat et l’industrie

En tête de liste, les travailleurs manuels non spécialisés se distinguent, particulièrement ceux dans l’artisanat, percevant un revenu moyen de 1.200 euros nets en 2022, sous le seuil du salaire minimum. Les employés dans le secteur industriel gagnent légèrement plus, soit 1.400 euros net mensuels.

Le personnel éducatif sous-payé

Les surveillants et les aides éducateurs, employés par le secteur public, perçoivent un salaire de 1.300 euros net par mois, reflétant la sous-évaluation de ces rôles essentiels.

Le secteur agricole, un domaine peu valorisé

Les travailleurs de l’agriculture, y compris les horticulteurs et les maraîchers, sont faiblement compensés avec 1.400 euros net mensuellement. Les ouvriers agricoles sans spécialisation reçoivent un complément, atteignant jusqu’à 1.500 euros par mois. Cette faible rémunération contribue aux mouvements de grève récents, avec des blocages d’autoroutes pour attirer l’attention sur leurs revendications.

Des revenus limités dans l’esthétique

Le domaine de la coiffure et des soins esthétiques figure également parmi les secteurs les moins rémunérateurs, les professionnels touchant seulement 1.500 euros nets mensuels.

Les services à la personne, un secteur sous-payé

Les aides à domicile et les employés de maison sont rémunérés aux alentours de 1.400 euros net mensuellement, peinant à surpasser le minimum légal.

La restauration, un domaine exigeant mais peu récompensé

Les métiers de l’hôtellerie, malgré la rigueur et la discipline requises, affichent des salaires bas. Serveurs et employés de cuisine ne perçoivent qu’environ 1.500 euros net par mois, malgré les qualifications parfois élevées nécessaires.

Les fleuristes, victimes de leur passion

Le commerce des fleurs, bien que porteur de sens pour beaucoup, offre des salaires juste au-dessus du Smic, avec une moyenne de 1.500 euros net mensuels pour ces vendeurs.

Les indispensables de la propreté

Les agents d’entretien, souvent invisibles mais cruciaux, sont parmi les plus mal rémunérés en France, avec des salaires moyens de 1.500 euros net.

La petite enfance, un secteur essentiel mais peu valorisé

Les professionnels s’occupant des jeunes enfants, bien qu’essentiels pour de nombreuses familles, sont inclus dans les emplois les moins bien payés, avec des rémunérations moyennes de 1.500 euros net mensuels.

Les détaillants de produits de base

Les vendeurs de nourriture, de tabac, de presse et d’autres articles essentiels, souvent croisés au quotidien, sont également faiblement rémunérés, avec moins de 1.500 euros nets par mois pour 18,6% des travailleurs français.

       

Urban Fusions est un média indépendant, il a besoin de VOUS pour se faire connaître ! Aidez-nous en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Réagissez à cet article