Fear Street 1978 sur Netflix : la fin de la partie 2 expliquée

fear-street-partie-2-1978-fin

Le deuxième volet de la trilogie Fear Street, intitulé Fear Street Partie 2 : 1978, fait avancer l’histoire de manière convaincante. Il introduit de nouveaux personnages et développe l’histoire. La trilogie se déroule dans la ville de Shadyside, où la pauvreté et les meurtriers déchaînés sont tout aussi courants. Le deuxième film se concentre sur le massacre du Camp Nightwing en 1978 et est raconté du point de vue de C. Berman (Gillian Jacobs), l’une des résidentes de Shadyside qui a fréquenté le camp. Si le premier film, Fear Street Partie 1 : 1994, est un hommage aux slashers des années 1990 tels que la série Scream, « 1978 » est une lettre d’amour aux slashers pour adolescents des années 1970 et 1980. Voici tout ce que vous devez savoir sur la fin du film.

fear-street-partie-2-1978-fin

Attention spoilers sur Fear Street Partie 2 : 1978

Résumé de Fear Street 1978

Depuis son expérience traumatisante au Camp Nightwing, Berman mène une vie recluse. Elle s’est séparée de sa communauté et semble vivre dans la crainte perpétuelle qu’un meurtrier s’introduise chez elle. Étant donné qu’elle vit à Shadyside, elle a toutes les raisons d’être paranoïaque. Comme le montre « 1994 », la ville est victime d’une malédiction vieille de 350 ans, lancée sur ses habitants par la sorcière Sarah Fier après sa pendaison en 1666. Au cours des siècles qui ont suivi, un certain nombre d’habitants de Shadyside ont été possédés par la sorcière et se sont lancés dans une série de meurtres. Cela a valu à la ville le surnom de « capitale américaine du meurtre ».

Après que la sorcière ait possédé Sam (Olivia Scott Welch), Deena (Kiana Madeira) et Josh (Benjamin Flores Jr.) l’emmènent chez la seule personne qui semble avoir survécu à la colère de la sorcière. Ils arrivent à la maison de Berman et mettent Sam dans une salle de bain. Berman dit à Deena que Sam ne peut pas être sauvé, et que la seule chose qu’elle et Josh peuvent faire est de fuir. Malgré toutes ses réserves, elle les laisse entrer dans sa maison avant de leur raconter ce qui s’est passé au Camp Nightwing.

Cindy Berman (Emily Rudd) et Ziggy Berman (Sadie Sink) font partie du groupe de jeunes adultes qui participent au Camp Nightwing en 1978. Les relations entre les deux sœurs sont pour le moins tendues. Leur père a quitté la maison et a épousé une femme beaucoup plus jeune que lui, tandis que leur mère a sombré dans une grave dépression. L’histoire de la lutte et des difficultés financières n’est pas propre à la famille Berman de Shadyside, car les effets de la malédiction ne se limitent pas à la possession et au meurtre. En comparaison, Sunnyvale prospère. Lorsque la sorcière était encore en vie, les deux villes ne formaient qu’une seule et même colonie. Mais depuis, comme leurs destins ont divergé à cause de la malédiction, Sunnyvale et Shadyside sont devenues des villes individuelles.

La disparité entre elles devient encore plus évidente lorsque des jeunes hommes et femmes des deux villes sont placés côte à côte. Toute sa vie, Cindy s’est persuadée que si elle travaillait dur et restait concentrée, elle pourrait vaincre tout ce qui se passe à Shadyside. Mais sa tentative d’y parvenir l’a non seulement éloignée de sa sœur, mais aussi de son ancienne meilleure amie Alice (Ryan Simpkins).

L’horreur commence lorsque Mary Lane, l’infirmière du camp, attaque le petit ami de Cindy, Tommy Slater (McCabe Slye). Bien qu’il survive à l’attaque, il commence soudainement à changer. Comme on pouvait s’y attendre, le meurtre et le chaos s’ensuivent. Après avoir été séparée de Ziggy, Cindy tente désespérément de retourner au camp et de protéger sa sœur. De son côté, Ziggy fait équipe avec un Nick Goode plus jeune (Ted Sutherland), dans l’espoir de sauver autant de campeurs que possible.

FEAR STREET 1978 | What They Do To Witches (Exclusive Scene) | Netflix

Fin de Fear Street partie 2 : 1978 : Qui est le tueur ?

Comme dans le film précédent, le tueur est finalement la sorcière, Sarah Fier. Cette fois, elle possède Tommy et le transforme en tueur à la hache qui apparaît comme l’un des trois tueurs invoqués dans « 1994 ». Il est révélé que Mary Lane est la mère de Ruby Lane, la fille qui a tué plusieurs de ses amis avant de se suicider en 1966. Depuis la mort de Ruby, Mary a essayé de trouver des réponses sur la façon de lever la malédiction. Elle a trouvé les pierres sur lesquelles étaient inscrits les noms des tueurs et a vu que le nom de Tommy y était inscrit. Pour l’empêcher de se lancer dans une série de meurtres, Mary tente d’abord de le tuer, mais elle échoue et est ensuite arrêtée.

Cindy pense d’abord que Mary a attaqué Tommy parce qu’elle était droguée et entre à l’infirmerie pour les retrouver. Lui et Tommy trouvent le carnet dans lequel Mary a noté toutes ses découvertes sur la sorcière. Bientôt, Alice et son petit ami Arnie (Sam Brooks) arrivent, et ils prennent le carnet et les médicaments non marqués que Cindy a trouvés (qui s’avèrent plus tard être une marque de paracétamol) et suivent la carte que Mary a dessinée jusqu’à la maison de la sorcière. Inévitablement, Tommy est possédé et tue Arnie. Alice et Cindy tentent de s’échapper et se retrouvent piégées sous la maison de la sorcière, tandis que Tommy se dirige vers le camp, une hache à la main.

Comment Alice et Cindy comptent-elles vaincre la malédiction ? Est-ce que ça marche ?

Dans son carnet, Mary écrit les mots suivants : « Un marché a été conclu avec le Diable. Sarah Fier a coupé sa main maléfique sur la pierre de Satan en échange de la vie éternelle, marquant le sol de la marque de la sorcière, apportant les ténèbres sur la terre… Elle a émergé près du Meeting House, une main coupée, perdue à jamais. Nous avons pendu la sorcière, le corps enchaîné et enterré, mais sans sa main, son emprise sur la terre reste ferme. » Mary a probablement copié ceci à partir de récits contemporains sur la sorcière. Alors que Cindy et Alice sont sous terre, elles découvrent que la grotte dans laquelle elles se trouvent est en fait la marque que la sorcière a laissée sur la terre après s’être coupé la main.

Dans le premier film, Deena saigne du nez près de l’endroit où sont enterrés les ossements de la sorcière. Dans ce film, Alice saigne du nez dans la grotte et comprend que la main de la sorcière doit être à proximité en lisant le carnet. Pendant ce temps, Cindy est obligée de poignarder mortellement le Tommy possédé pour sauver la vie de sa sœur. Alice retrouve les sœurs et leur montre la main. Comme ce qui arrive à Sam dans le premier film, Ziggy finit par saigner sur la main et a une vision de Sarah, et devient immédiatement la cible de la sorcière. Tommy est ressuscité, ainsi que d’autres tueurs de Shadyside, et ils s’en prennent tous aux survivants.

Le plan ne fonctionne pas. Tommy tue Alice. Les sœurs portent la main à l’arbre où Sarah aurait été pendue, croyant que ses os y sont enterrés. La seule chose qu’elles trouvent est une pierre sur laquelle sont écrits les mots « la sorcière vit pour toujours ». Réalisant que leurs actions ont été vaines, Cindy tente de se sacrifier pour sauver Ziggy. Cependant, elle est attaquée par Tommy, tandis que « The Milkman », Harry Rooker, qui a tué plusieurs femmes au foyer en 1950, poignarde Ziggy à plusieurs reprises.

Ziggy et Cindy sont-elles mortes ? Qui est C. Berman ? Quelle est la signification de son message à Nick ?

Cindy est morte, mais Ziggy ne l’est pas. Après que les tueurs se soient retirés, Nick pratique un massage cardiaque sur Ziggy, ce qui le ranime. Il est révélé que son vrai nom est Christine. Tout au long du film, le public est amené à croire que Cindy est celle des sœurs qui survit au massacre, notamment parce que Berman utilise l’initiale C et non Z. Mais il s’agit en fait d’un stratagème astucieux utilisé par les réalisateurs pour cacher la fin du film.

Dans l’une des dernières scènes du film, Nick (Ashley Zukerman), plus âgé, apprend le message crypté que Berman a laissé à la gare, lui rappelant qu’ils faisaient partie ensemble du club de lecture de Judy Blume. Il y a des années, lorsque Tommy était à leur recherche, ils s’étaient promis de créer ensemble un club de lecture Judy Bloom s’ils sortaient vivants du camp. Cependant, Nick ne l’a apparemment pas crue lorsqu’elle lui a dit que la sorcière était derrière les meurtres et a plutôt mis l’incident sur le compte de la folie de Tommy. Se sentant trahie, elle ne lui a plus jamais adressé la parole. Après que Deena et Josh lui ont dit qu’ils savaient où se trouvaient les os de la sorcière, elle a tendu la main à Nick, dans l’espoir de laisser le passé derrière eux.

Que signifie la vision de Deena ?

Grâce à Berman, Deena et Josh apprennent que le centre commercial Shadyside se trouve maintenant à l’endroit où se trouvait l’arbre suspendu. Ils récupèrent la main de la sorcière et l’emmènent là où le reste des ossements est enterré. Immédiatement, Deena se met à saigner. Alors qu’elle place la main parmi les ossements, elle a une vision incroyablement lucide, dans laquelle elle se retrouve dans le corps de Sarah Fier. Le dernier volet de la trilogie, Fear Street Partie 3 : 1666, sera probablement raconté de cette façon : du point de vue de Deena dans le corps de Sarah. Le prochain film révélera probablement l’origine de la malédiction et ce qui s’est exactement passé en 1666.

Pourquoi le tueur n’attaque-t-il pas les campeurs de Sunnyvale ?

Lors du massacre au Camp Nightwing, les victimes sont exclusivement originaires de Shadyside. Pas un seul habitant de Sunnyvale ne meurt pendant l’épreuve. Bien que Nick soit blessé, cela se produit lorsqu’il tente de sauver Ziggy de la hache de Tommy. C’est évidemment à cause de la malédiction. Mais comme nous l’apprenons dans ce film, lorsque la sorcière a été pendue, Sunnyvale et Shadyside ne formaient qu’un seul village appelé Union. Donc, si la malédiction a été lancée à l’époque, elle devrait affecter les deux villes. Cela est probablement lié à l’héritage de la famille Goode, dont Nick parle longuement dans ce film.

Il mentionne également sa réticence à succéder à son père en tant que shérif d’Union et à assumer cette responsabilité. La malédiction a pu être maintenue en vie grâce à l’intervention humaine. Dans ‘1994’, nous voyons une personne en tenue de sorcière devant l’autel avant que le nom de Sam n’apparaisse sur la pierre. Le prochain film pourrait également révéler que la malchance de Shadyside est étroitement liée à la prospérité de Sunnyvale par des moyens magiques. Et pour libérer Shadyside de la malédiction, Deena et les autres devront peut-être d’abord retirer les enchantements susmentionnés.

Les deux premiers volets de la trilogie Fear Street sont dispo en streaming sur Netflix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.