Il est allé trop loin ? Booba s’en prend au petit fils d’une personnalité connue !

Booba n'épargne personne sur Twitter, surtout pas les descendants des personnalités politiques. Récemment, il a répondu aux provocations du petit-fils d'un politicien notable, démontrant sa capacité à cibler diverses personnalités.

       

Le rappeur a historiquement ciblé des individus variés, allant des célébrités de la télé-réalité à des figures médiatiques comme Cyril Hanouna. Sa récente confrontation avec Magali Berdah, qu’il accuse d’escroqueries, montre sa détermination à dénoncer ce qu’il considère être des injustices.

Booba a également critiqué le journaliste Julien Pain pour ses commentaires sur la pandémie. Pain avait admis regretter certains de ses propos, déclarant :

« Je pense que lorsque la pandémie est arrivée, je regrette la façon dont j’ai réagi. J’ai attendu des réponses certaines des scientifiques, alors qu’ils n’en avaient pas. Je pense que j’ai contribué à cela, et je le regrette. » et « Cela revenait à prendre les gens pour des idiots, et c’est vrai. Car ils étaient bien trop stupides pour comprendre que nous ne savions pas tout ».

Le conflit s’est ensuite étendu à Tristan Mendès, petit-fils de Pierre Mendès France, célèbre homme d’État français. Tristan a accusé Booba de « Racisme, sexisme, et allumage de propos odieux dans les commentaires. Voilà comment Booba génère du harcèlement envers une journaliste. »

La contre attaque

Booba, sans hésiter, a contre-attaqué avec véhémence, se moquant de Tristan et critiquant sa manière de vivre. Tristan, en réponse, a exprimé son indifférence tout en soulignant l’impact négatif de Booba sur les autres.

Nombreux sont ceux qui ont soutenu Tristan Mendès, un internaute déclarant : « C’est ce que je dis dans un de mes derniers tweets. Regardez les profils de ces gens, tous anonymes. Ils sont tous bien planqués derrière un PC à faire de la propagande dans tous les sens. Il faut les bloquer en masse. » Booba, scandalisé par ces allégations, a fermement nié ces accusations et a promis de réagir.

Booba refuse catégoriquement d’être perçu comme un simple agitateur, et il s’oppose farouchement à ceux qui tentent de le dépeindre ainsi. Il souligne l’ironie de la situation : attaqué, il est ensuite critiqué pour sa riposte.

       

Urban Fusions est un média indépendant, il a besoin de VOUS pour se faire connaître ! Aidez-nous en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Réagissez à cet article