Infinite Darkness : Pourquoi la série Netflix est si différente des autres animés Resident Evil ?

Resident Evil Infinite Darkness, anime en CGI de Netflix

Resident Evil : Infinite Darkness de Netflix est une série animée en 3D avec le même style photoréaliste qu’une scène de jeu vidéo mais classée comme une série animée en CGI. Resident Evil : Infinite Darkness est la quatrième version non jouable animée en 3D de la franchise Resident Evil. Il se déroule en 2006, deux ans après les événements du célèbre jeu vidéo Resident Evil 4, dont le protagoniste était Leon Kennedy, un personnage apprécié des fans. Il réunit Leon et Claire Redfield dans une mission visant à révéler une conspiration après l’attaque de la Maison Blanche.

Resident Evil Infinite Darkness, anime en CGI de Netflix

Bien que l’attrait principal de la franchise Resident Evil soit ses jeux vidéo centrés sur les zombies, Resident Evil peut également se targuer d’un degré impressionnant de flexibilité créative. Outre les zombies, des créatures telles que des chasseurs semi-reptiliens, des chiens Cerberus monstrueux, des insectes mutants et des grenouilles Lurker peuplent l’univers de RE. Le mélange des genres va également du suspense tranquille à l’horreur sanglante en passant par l’action à grande échelle. Cela a permis à Resident Evil de s’aventurer dans des films d’action, des bandes dessinées, des mangas, des romans et des jeux vidéo à caméra fixe ou à la troisième personne.

Grâce à la flexibilité susmentionnée de la franchise et aux progrès constants de la technologie de l’animation, Resident Evil : Infinite Darkness est capable de brouiller la ligne de démarcation entre l’animation non conventionnelle – souvent regroupée à tort sous le terme d' »anime » – et les prises de vues réelles. L’animation occidentale englobe les films en 2D dans le style des classiques de Disney comme Pinocchio, les dessins animés modernes dans le style de Gravity Falls et les sitcoms animés comme Les Simpsons. L’animation 3D est souvent associée aux films Pixar comme Luca et aux films d’Illimunation comme Moi, moche et méchant.

Resident Evil: Infinite Darkness | Bande-annonce officielle VF | Netflix France

L’anime est décrit à l’origine comme une animation provenant du Japon, mais il est plus clairement défini par un style visuel spécifique et son propre ensemble de tropes narratifs. Si des classiques comme Dragon Ball et Sailor Moon résument cette technique d’animation, l’anime atteint également les visuels révolutionnaires de Gantz : O et Dragon Quest : Your Story. Ces deux films ont le même style visuel et le même type de conception des personnages que les anime conventionnels, mais leurs visuels entièrement en 3D rivalisent avec les jeux vidéo les plus réalistes de la génération actuelle. D’autres films similaires, comme Final Fantasy : Les Créatures de l’esprit, proviennent de franchises de jeux vidéo qui s’inspirent fortement du style narratif et visuel de l’anime, mais utilisent une animation 3D très détaillée. Comme Resident Evil : Infinite Darkness fait un saut similaire dans les formats, il est simplement placé dans la même catégorie.

VOIR AUSSI  Invincible : un épisode final palpitant pour clore la saison 1 de la série animée de super-héros

Des titres comme Resident Evil : Infinite Darkness et Love, Death & Robots repoussent les limites du genre et du format. Ce qui constitue chaque type d’animation évolue, et bientôt la question sera de savoir ce qui sépare l’animation 3D du live-action. Capcom aurait certainement pu réaliser un anime plus traditionnel ou une série entièrement en prises de vue réelles, mais comme Resident Evil : Infinite Darkness est réalisé comme une scène de jeu vidéo, il tombe dans le sous-genre « anime en CGI ».

Resident Evil : Infinite Darkness est désormais disponible en streaming depuis ce 8 juillet sur Netflix exclusivement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.