Jared Gordon : il répond à Dana white et ses critiques sur son combat contre Paddy Pimblett !

Jared Gordon ne regrette pas grand-chose de sa performance contre Paddy Pimblett à l'UFC 282, même s'il aurait souhaité que le troisième round se déroule un peu différemment.

Voir Cacher le sommaire

Après avoir fait bonne figure au cours des deux premiers rounds, Gordon a choisi de presser Pimblett contre la cage, de travailler à partir du corps-à-corps et de rechercher des takedowns plutôt que d’essayer de battre son adversaire comme il l’a fait pendant la majeure partie du combat.

Il était blessé durant son combat

Il s’avère que Gordon souffrait d’une douloureuse blessure à la cheville qui limitait sa capacité à bouger au troisième round. Il a donc décidé de modifier son approche durant les cinq dernières minutes. Cette stratégie a amené le président de l’UFC, Dana White, à dire que Gordon avait un « plan de match horrible » et qu’il avait « jeté le combat » au troisième round ; Gordon a finalement perdu une décision unanime très controversée.

La réponse de Jared à Dana White

« J’étais contrarié, mais vous savez quoi, c’est l’une des choses que j’ai regrettées – ne pas y aller un peu plus« , a déclaré Gordon à propos des commentaires de White dans une interview. « Je gagnais sur les pieds, ainsi j’aurais dû rester là, et peut-être que ma cheville aurait pu se déplacer sans problème. Mais elle a commencé à se raidir et à me faire mal. Je me suis dit : Très bien, je l’ai contre la cage, je gagne ici, je vais faire le takedown, et je l’ai fait. C’était difficile, il faisait un bon travail de défense. Je pense que si je l’avais fait plus souvent sur les pieds, j’aurais peut-être gagné.« 

White n’a pas vraiment donné son avis sur la performance de Pimblett ce soir-là. Mais Gordon a certainement entendu beaucoup de choses sur sa décision de ralentir le rythme tout en essayant d’arracher la victoire. Même s’il est pénible d’entendre que son patron n’était pas satisfait de la façon dont le combat s’est déroulé, Gordon comprend la position de White après une bataille de coups contradictoires au cours des deux premiers rounds.

Il ne lui en veut pas

« Je n’en veux pas à Dana d’avoir dit ça, parce que j’ai bien fait les deux premiers rounds sur les pieds, et si j’avais eu le même genre de round au troisième round, comme les deux premiers, alors peut-être que j’aurais arraché une décision partagée« , a déclaré Gordon. « C’est une des choses que je regrette, donc je ne lui en veux pas d’avoir dit ça. Cela fait mal d’entendre Dana dire ça, évidemment, mais je ne peux pas lui en vouloir de dire ça, parce que je pense qu’il a partiellement raison, c’est sûr. Je ne suis pas en colère.« 

La partie la plus étrange du problème de White avec la stratégie de Gordon est que deux des juges (Doug Crosby et Ron McCarthy) lui ont donné la victoire au troisième round. C’est le score des deux premiers rounds qui a coûté le combat à Gordon. Quoi qu’il en soit, Gordon ne voit pas vraiment comment quelqu’un pourrait donner à Pimblett, critiqué par Matt Brown, le troisième round sur la base du peu d’offensive qu’il a produit en passant la majorité du temps avec le dos contre la cage.

Réagissez à cet article