Les autorités confirment la mort de Takeoff : une enquête est lancée

Les autorités ont confirmé la mort du rappeur Takeoff à Houston, ce mardi, quelques heures après que des célébrités et membres de la communauté hip-hop aient commencé à le pleurer.

Voir Cacher le sommaire

Takeoff, 28 ans, qui était membre du très influent trio de rap Migos d’Atlanta, est mort tôt mardi après avoir été abattu à la suite d’une fête privée, a déclaré Troy Finner, chef de la police de Houston, lors d’un point de presse dans l’après-midi. Selon les informations des autorités, plusieurs personnes présentes à l’événement (qui s’est déroulé dans une salle de bowling) ont fui les lieux. La police recherche des informations supplémentaires concernant la fusillade. Aucune arrestation n’a été annoncée.

Pourquoi le rappeur Takeoff a-t-il été tué ?

L’inspecteur a déclaré qu’au moins deux personnes ont déchargé leurs armes à feu et que les deux autres personnes qui ont été touchées ont des blessures qui ne mettent pas leur vie en danger. Elles ont été emmenées à l’hôpital dans des véhicules privés. L’enquête est toujours en cours quant aux motivations des meurtriers de l’artiste.

Une sombre année pour le rap US qui ne compte plus le nombre de pertes de grands artistes. Le groupe Migos, qui était en poursuite pour plusieurs millions de dollars il y a plusieurs mois, est aujourd’hui endeuillé par la perte de l’un de leu membre.

Qui était Takeoff ?

Né le 18 juin 1994 à Lawrenceville, en Géorgie, Takeoff a grandi avec ses futurs collaborateurs, Quavo et Offset. « J’ai juste toujours voulu faire du rap« , se souvient Takeoff de leur éducation dans une interview de Fader en 2013. « Quand Quavo faisait du sport, j’étais dans le studio, ce qu’on appelle le bando, à faire de la musique, à y aller à fond.« 

Migos a explosé au début des années 2010 grâce à la chanson « Versace« , qui est devenue virale. Leur premier album studio, « Yung Rich Nation« , est sorti en 2015 et comprenait Chris Brown (et non son sosie qui faisait payer des rencontres avec des fans) et Yung Thug. En plus de plusieurs autres albums de mixtape, Migos a ensuite sorti trois autres albums studio : « Culture » (2017), qui comprend le single phare « Bad and Boujee » qui passera trois semaines à la première place du Billboard Hot 100 et leur vaudra deux nominations aux Grammy Awards, « Culture II » (2018) et « Culture III » (2021).

Réagissez à cet article