L’état de YNW Melly aurait empiré depuis la conclusion du coronavirus

YNW Melly attend actuellement son procès pour double meurtre derrière les barreaux, et il ne semble pas bien se porter depuis qu’il a contracté le coronavirus. Au début du mois, il a été révélé que Melly avait été testé positif pour COVID-19. Dans les jours qui ont suivi, le rappeur de « Murder ON My Mind » a déposé une requête d’urgence en vue d’une mise en liberté sous contrôle qui a par la suite été refusée.

TMZ rapporte que des sources proches de Melly disent que son état s’est aggravé depuis, et le personnel de la prison ne le vérifie toujours pas toutes les heures comme il était censé le faire. Melly aurait continué de souffrir de difficultés respiratoires, de courbatures et de maux de tête pendant sa détention à la prison du comté de Broward. Le rappeur a été isolé de son compagnon de cellule, qui a également été testé positif, mais il aurait toujours une température élevée et des frissons à cause du virus.

Dans sa requête d’urgence, Melly a souligné qu’il avait besoin de soins médicaux et demanderait l’aide nécessaire s’il obtenait une libération. Le juge a déclaré que Melly devrait demander un traitement médical spécial au bureau du shérif de Broward si cela était essentiel. On ne sait pas encore s’il a demandé une telle assistance médicale, mais le bureau a déclaré que si une personne souffrait particulièrement du virus, elle serait transférée dans un hôpital voisin.

Vendredi, Melly a envoyé à l’ancien collaborateur Kanye West un tweet avec le message « Besoin de votre aide DM ». Bien qu’il ne soit pas précisé pourquoi il a tendu la main, il est possible que cela soit lié à sa situation actuelle, dans l’espoir que les relations de Kanye l’aideront à obtenir la libération surveillée qu’il recherche.

VOIR AUSSI  Syd fait vibrer son nouveau single "Missing Out"

Cependant, les familles des victimes présumées du meurtre du rappeur ont clairement indiqué qu’elles ne voulaient pas qu’il soit libéré. « Alors que notre cabinet et la famille d’Anthony Williams sympathisent avec toute personne affectée par COVID-19, nous ne pensons pas que cela justifie une libération provisoire », a déclaré la famille d’Anthony Williams, l’une des victimes présumées du meurtre de Melly.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.