L’Homme de l’eau sur Netflix : quand un enfant tente l’impossible pour sauver sa mère

       
Voir Cacher le sommaire

David Oyelowo, l’acteur qui s’est fait connaître en incarnant Martin Luther King Jr. dans Selma, fait ses débuts en tant que réalisateur avec L’Homme de l’eau (The Water Man), qui sort aujourd’hui 9 juillet sur Netflix. En plus d’être réalisateur, David Oyewolo tient le rôle principal du film, qui met également en vedette Rosario Dawson, Alfred Molina et Lonnie Chavis, qui est peut-être mieux connu pour avoir joué la version plus jeune du personnage de Sterling K. Brown, Randall, dans This Is Us. Et cerise sur le gâteau, le fait que l’un des producteurs exécutifs du film soit Oprah Winfrey n’est certainement pas un mal. Elle et David Oyewolo cultivent le projet ensemble depuis 2015.

L'Homme de l'eau avec Lonnie Chavis et Rosario Dawson

L’Homme de l’eau, avec un scénario signé Emily A. Needell, traite de sujets difficiles, des sujets que même les adultes trouvent difficiles à affronter, mais il est destiné aux enfants et familles, et c’est raconté du point de vue de l’enfant.

De quoi parle L’Homme de l’eau ?

Gunner Boone (Lonnie Chavis), 11 ans, vit principalement dans sa tête, faisant du vélo, visitant une librairie locale pour acheter une énième collection d’histoires de Sherlock Holmes et travaillant sur sa propre bande-dessinée sur un détective enquêtant sur sa propre mort. Sa famille vient d’emménager en ville, et il est le petit nouveau. Il n’a pas d’amis. Mais les tendances à l’évasion de Gunner viennent d’un problème plus profond. Sa mère Mary (Rosario Dawson) est atteinte de leucémie et son père Amos (David Oyelowo) est un militaire qui passe de longues périodes loin de chez lui. Quand Amos est à la maison, il n’arrive pas à communiquer avec Gunner. Il est bourru, brusque, parfois même dur.

Gunner et son père Omar dans L'Homme de l'eau

Gunner tombe sur une légende locale à propos d’un être fantomatique appelé L’Homme de l’eau. Les enfants du coin remettent leur argent de poche à une fille aux cheveux bleus nommée Jo (Amiah Miller) qui se vante d’avoir non seulement vu L’Homme de l’eau, mais aussi d’avoir une cicatrice sur le cou pour le prouver. Gunner n’est pas un fan d’ Arthur Conan Doyle pour rien. Il retrouve un croque-mort passionné et paranoïaque (Alfred Molina) qui pense que L’Homme de l’eau peut détenir la clé de l’immortalité. Gunner paie alors Jo (une escroc expérimentée) pour qu’elle l’emmène jusqu’à la crête où elle a vu L’Homme de l’eau. Avec des sacs à dos remplis de provisions pour le voyage, les deux enfants s’enfoncent dans la forêt sombre.

Gunner et Jo dans L'Homme de l'eau

Notre avis sur L’Homme de l’eau

C’est l’histoire d’une quête, le voyage d’un héros. Gunner et Jo sont comme un duo de Hansel et Gretel, négligés par leurs parents, qui se débrouillent seuls et créent leur propre monde. La forêt est pleine de choses étonnantes et difficilement explicables : des hurlements et des gémissements au loin, des chevaux sauvages, des pierres sombres et brillantes accrochées à intervalles réguliers (des miettes de pain dans la forêt), une rivière de scarabées en furie et, à un moment donné, il neige, même si nous sommes en juillet. Les enfants n’ont aucun moyen de savoir qu’un incendie de forêt fait rage de l’autre côté de la crête et qu’ils se dirigent droit vers la conflagration. En cours de route, les enfants se chamaillent, résolvent des problèmes et finissent par se lier.

https://www.instagram.com/p/CP-3qgnH1qc/

Tout cela peut sembler banal ou simpliste, mais ce n’est pas le cas, en particulier grâce aux performances profondes des quatre acteurs principaux. Il y a un moment où Rosario Dawson, assise à la table de la cuisine, éclate en sanglots spontanément, et cette scène montre la sensibilité de David Oyelowo au rythme d’une performance. Il la laisse se dérouler. Chavis et Miller sont tous deux extraordinaires sur ce terrain très difficile, passant d’une relation purement transactionnelle à une amitié profonde et chaleureuse. Il s’agit d’une matière lourde, et tous deux sont plus qu’à la hauteur. Et David Oyelowo est tout à fait crédible dans le rôle d’un homme émotionnellement arrêté, qui ressent la honte de ses échecs en tant que père.

L’Homme de l’eau est dispo en streaming depuis ce vendredi 9 juillet 2021 sur Netflix.

 

       

Urban Fusions est un média indépendant, il a besoin de VOUS pour se faire connaître ! Aidez-nous en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Réagissez à cet article