McGregor : Selon Joe Rogan, Conor aurait profité d’une faille pour se doper !

Joe Rogan a indiqué que la version actuelle de Conor McGregor n'est pas naturelle, mais il ne blâme pas nécessairement l'ancien champion de l'UFC.

Dans l’épisode de samedi de « The Joe Rogan Experience« , Rogan et l’influenceur de fitness Derek de More Plates, More Dates ont spéculé sur la capacité de McGregor à revenir d’une fracture de la jambe subie à l’UFC 264. Ils ont également discuté des améliorations chimiques potentielles qui pourraient accélérer ce processus, à savoir les substances interdites qui pourraient le mettre dans l’eau chaude avec l’Agence américaine antidopage. Conor McGreogor, qui s’en prenait à Khabib et Joe, n’est pas d’accord.

Rogan n’a pas explicitement accusé McGregor de se doper, mais il a clairement indiqué qu’il pense que la star irlandaise a pris des produits dopants. De toute façon, a-t-il dit, McGregor a utilisé le système antidopage de l’UFC à son avantage.

Des paroles qui en disent long

« Il enlève sa chemise et pose constamment, et on dirait que sa pisse ferait fondre le gobelet de l’USADA« , a déclaré Rogan. « Genre, ça ferait un trou dans le fond du gobelet de l’USADA. … Ce qui est bizarre, c’est qu’il y a une faille dans l’USADA qui vous permet de sortir du groupe de contrôle. Si vous sortez du groupe de contrôle, vous pouvez simplement faire du jus. Cela semble bizarre, et vous avez juste besoin de six mois. Mais si quelqu’un a eu une blessure, c’est une façon très sage d’aborder la question.« 

McGregor a riposté avec colère aux critiques de son retrait du programme de dépistage des drogues de l’USADA, qui a été révélé après qu’il a été signalé qu’il n’avait pas été testé par l’agence cette année. Répondant au vétéran de l’UFC Anthony Smith, qui s’est dit furieux que l’ex-champion ait facilement pu se retirer du programme puis revenir, McGregor a déclaré que « tout a été entièrement divulgué avant que je ne commence » et qu’il visait un retour à l’UFC en février après deux contrôles antidopage. Son retour pourrait être marqué d’un combat contre Michael Chandler. Cela suggère un délai plus court que les six mois habituels nécessaires aux athlètes qui sortent de leur retraite ; l’USADA et l’UFC peuvent accorder des exemptions à cette fenêtre dans des circonstances extraordinaires.

Réagissez à cet article