Mon Amie Adèle : voici ce que seuls les fans du livre savent sur la fin de la série Netflix

Si vous pensiez que la fin de la série de Netflix était sombre, attendez de voir comment se termine le livre. La mini-série à succès est basée sur le roman du même nom de Sarah Pinborough, et bien qu’elle soit incroyablement fidèle au livre d’origine, la fin de la série apporte un petit changement qui adoucit très légèrement la scène finale.

La série se termine peu de temps après que Rob ait convaincu Louise de quitter son corps par projection astrale afin qu’il puisse l’habiter et connaître le bonheur avec David. Dans le plan final, on voit David et Rob-Louise partir avec le fils de Louise, Adam, après un mariage rapide au palais de justice. Alors que les jeunes mariés planifient une éventuelle croisière de lune de miel, le petit Adam fait remarquer depuis la banquette arrière que sa mère n’a jamais aimé les bateaux, mais Rob-Louise le fait taire avec un regard significatif et lui dit que les gens peuvent changer.

C’est inquiétant, c’est sûr, mais on n’a pas l’impression que Rob-Louise complote activement la mort du petit garçon. Le livre n’est pas aussi subtil sur la situation précaire d’Adam, maintenant que sa mère a été échangée. À la dernière page, Rob-Louise se dit que les enfants ont souvent des accidents et qu’il attendra un mois environ avant d’assassiner Adam, afin de jouer le rôle de la mère éplorée et d’avoir David pour lui tout seul.

En fin de compte, le roman Mon Amie Adèle (Behind Her Eyes) de Pinborough garantit que le lecteur se sent aussi dégoûté que possible lorsqu’il referme le livre, tandis que la série Netflix offre aux téléspectateurs une petite dose d’espoir que David et Adam puissent échapper vivants aux griffes de Rob. Et même s’il est clair qu’Adam est toujours dans une situation dangereuse, la décision de ne pas inclure le monologue intérieur meurtrier de Rob était tout à fait intentionnelle de la part du réalisateur Erik Richter Strand.

Mon Amie Adèle a volontairement laissé la situation d’Adam ambiguë

Dans une interview accordée en février à Entertainment Weekly, Erik Richter Strand a expliqué les principaux rebondissements de la série et le processus de réflexion qui les sous-tend, notamment la petite mais importante déviation par rapport à la fin du livre qui laisse le sort d’Adam en suspens. Selon le réalisateur, il voulait conserver l’horreur de la scène finale sans laisser les téléspectateurs avec trop de questions sur ce que Rob pourrait réserver au fils de Louise.

« C’est une fin vraiment sombre, dure, qui vous prend aux tripes et qui peut vraiment vous mettre en colère », a déclaré Strand à propos de la fin du livre. « Je pense qu’elle l’a fait pour beaucoup de gens. Même si elle est intelligente, elle est aussi vraiment horrifiante. Dans la série, nous avons essayé de trouver le bon équilibre pour que le public soit touché aux tripes, mais sans se dire : « Oh mon Dieu, que va-t-il se passer ? » »

Il poursuit en expliquant que la décision de montrer Adam s’interrogeant sur les changements chez sa mère pointe vers la nature insoutenable de la décision de Rob de prendre le contrôle de la vie de Louise. « Vous savez que Rob a peut-être gagné la bataille, mais va-t-il gagner la guerre de toute une vie en gardant cette façade pour une deuxième fois ? ». explique Strand.

L’implication est que le temps de Rob en tant que Louise pourrait être limité par son incapacité à habiter pleinement sa nature chaleureuse de manière à convaincre son fils ou David que tout va bien. Ainsi, la série Mon Amie Adèle donne aux téléspectateurs un peu d’espoir que justice soit faite un jour, tandis que le livre montre clairement que personne n’empêchera Rob de s’accrocher à David, quel qu’en soit le prix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.