Nouvelle hausse des aides, mais taxes sur le carburant ! Découvrez les nouveautés proposées par Gabriel Attal

       
Voir Cacher le sommaire

Face à la tension croissante entre le gouvernement et les agriculteurs, le Premier ministre Gabriel Attal a dévoilé des mesures novatrices destinées à apaiser les tensions. Cette annonce intervient après des manifestations et blocages significatifs à travers le pays.

En l’absence du président Emmanuel Macron, en déplacement en Inde, Attal a pris les rênes de cette crise majeure, marquant sa première grande épreuve depuis sa nomination. Il a visité une ferme à Montastruc-de-Salies pour présenter ses propositions.

Les principales revendications des agriculteurs concernent l’amélioration de leur indépendance et soutien de l’État. Attal a promis un « effort sans précédent », soulignant la nécessité pour les entreprises de soutenir l’agriculture nationale.

Attal répond aux exigences des agriculteurs

Dans son discours, Attal a reconnu la « colère saine » des agriculteurs, citant Ségolène Royal, et a promis de répondre efficacement à leurs préoccupations. Il a annoncé diverses mesures de simplification administrative pour faciliter le quotidien des agriculteurs. Ces mesures incluent un contrôle administratif unifié, des facilités pour les curages de cours d’eau et une réglementation simplifiée pour les haies et obligations de débroussaillage.

Une autre préoccupation majeure est le respect des lois EGAlim I et II, destinées à garantir un revenu minimum aux agriculteurs. Attal a promis un renforcement des contrôles pour assurer l’application de ces lois, avec des sanctions prévues pour trois grandes entreprises déjà identifiées.

Le Premier ministre a également affirmé l’opposition de la France à l’accord de libre-échange entre l’UE et le Mercosur, reconnaissant l’impact négatif potentiel sur l’agriculture française.

Augmentation des aides et réduction des délais de versement

Attal a annoncé l’augmentation des aides d’urgence et la réduction des délais de versement pour soutenir les agriculteurs, notamment en réponse à la maladie hémorragique épizootique. Il a également mentionné le doublement du fonds d’urgence pour les exploitants touchés par la tempête en Bretagne, un soutien accru à l’agriculture biologique et un fonds pour la viticulture.

La décision de geler la hausse des taxes sur le gazole non-routier a été particulièrement bien accueillie. Cette mesure vise à alléger le fardeau fiscal des agriculteurs tout en restant alignée sur les objectifs climatiques.

Les mesures annoncées par Attal ont reçu un accueil partiellement positif de la part des agriculteurs, avec la levée du blocage de l’autoroute A64 par Jérôme Bayle, figure emblématique du mouvement.

       

Urban Fusions est un média indépendant, il a besoin de VOUS pour se faire connaître ! Aidez-nous en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Réagissez à cet article