Pourquoi Maitre Gims est-il un bon rappeur ?

Plus connu dans le groupe Sexion d'assaut, Gims est un ancien dans le monde du rap français.

Voir Cacher le sommaire

Vous connaissez surement tous maitre Gims, que cela soit grâce aux multiples clashs de l’artiste avec Booba ou grâce à sa carrière extraordinaire dans le groupe Sexion d’assaut. Toute sa carrière est pavée de titres importants dans l’histoire du rap français comme « J’me tire » ou encore « One shot« . Il n’a jamais répondu à ses détracteurs qui critiquaient sa musique et s’est toujours concentré dans sa carrière. Aujourd’hui, nous allons parlons de cet artiste.

Qui est Maitre Gims ?

Maître Gims est un chanteur, rappeur et compositeur de renommée internationale, originaire de la RD Congo. Il a commencé sa carrière musicale avec le groupe de « Sexion d’Assaut«  et a ensuite sorti son premier album solo « Subliminal » en 2013. L’album est devenu un énorme succès avec un million d’exemplaires vendus en France seulement.

Maitre Gims rappeur
Maitre Gims

Il a suivi le succès de son premier album avec deux autres albums extrêmement réussis : « Mon cœur avait raison » et « Ceinture noire« . Au cours de sa carrière, il a collaboré avec un certain nombre d’artistes renommés du monde entier, dont Pitbull, Lil Wayne, Stromae, Maluma et Sting. Il a également créé sa propre maison de disques « Monstre Marin Corporation« , publié sa propre bande dessinée « Au cœur du vortex«  et lancé sa ligne de vêtements « Vortex VX« .

Les moments forts du rappeur

Après quelques grands succès avec Sexion d’assaut comme « L’écrasement de tête » ou le célèbre album « L’école des points vitaux« , il commence à se démarquer du reste du groupe avec un titre solo : « Noir« . Connu au début de sa carrière avec le titre « 30%« , les fans voient ce nouveau titre comme une suite de cette musique, mais en plus sombre. Il utilise des paroles choquantes, marquantes et puissantes dans sa chanson. Il y parle de la religion ainsi que de la mort, qui sont pour lui des sujets très sensibles.

Il continue dans le thème sombre avec, en 2012, le titre « -75 degrés » issu de l’album de la Sexion d’assaut « L’apogée« . L’instrumentale de la musique est très noire et ses nombreuses punchlines le sont encore plus. Il se lance l’année d’après en solo avec les très connus « Bella » ou encore « Zombie« . Tous ses nouveaux sons cartonnent et passent sur toutes les radios populaires de France.

La fin du rap pour Meugui

Entre paroles puissantes, flow saccadés et instrumentale lourde, l’un des derniers raps de Gims sera avec Niro, en 2018, avec le titre « Ceci n’est pas du rap« . Les deux rappeurs se donnent à 200% le temps d’une musique ensemble. Son dernier rap sera le single « Immortel » en 2020, qui est l’une de ses meilleures performances. Il y enchaine plusieurs punchlines puissantes avec un flow très nerveux.

Après cela, il annonce arrêté définitivement d’enregistrer du rap. Cette nouvelle a surement rendu heureux quelques personnes, mais en a déçu plus d’une.

« Il n’y en aura plus. J’ai plus forcément envie de rapper, de me bagarrer dans des textes de rap. J’ai envie de faire des gros sons, de faire des hits. Des sons qui génèrent énormément, qui tournent en radio à toute patate.« 

Gims, dans une interview en 2021

Réagissez à cet article