The Handmaid’s Tale : l’histoire de Janine empire la situation de June

June et Janine dans la servante écarlate saison 4 épisode 4

Diffusé sur OCS ce mercredi 5 mai, l’épisode 4 de la saison 4 de The Handmaid’s Tale : la servante écarlate explore l’histoire de Janine qui affaiblit encore plus la position de June en tant que personnage principal.

Attention spoiler sur l’épisode 4 de la saison 4 de The Handmaid’s Tale intitulé Milk

Les événements de l’épisode 4 de The Handmaid’s Tale, qui utilisent des flashbacks pour montrer une partie de l’histoire de Janine Lindo avant Gilead, ne font qu’aggraver les problèmes de June Osborne. La saison 4 de The Handmaid’s Tale continue d’explorer non seulement la survie de June, mais aussi ses tentatives pour rejoindre Mayday et lutter contre Gilead. Après la fin de l’épisode 3 de la saison 4, qui a vu la mort de plusieurs servantes, comme Alma, l’épisode 4 voit June et Janine en fuite, tentant de rejoindre Chicago.

June et Janine dans la servante écarlate saison 4 épisode 4

Parallèlement à l’histoire centrale de Milk, des flashbacks montrent une partie du passé de Janine. Elle se rend notamment dans ce qu’elle croit être une clinique d’avortement, pour découvrir que les personnes à l’intérieur veulent tout faire pour que Janine ait le bébé, et qu’elle passe du temps avec son fils, Caleb. La saison 3 de The Handmaid’s Tale a révélé que Caleb est mort, ce que Janine ignore ostensiblement, et les flashbacks servent à renforcer le sentiment de tragédie qui en découle. En outre, ils mettent en évidence ce qui est un problème croissant pour la série et son personnage principal.

Cette plongée dans l’histoire de Janine dans la saison 4 de The Handmaid’s Tale souligne à quel point elle est un grand personnage. Elle montre une fois de plus tout ce qu’elle a pu surmonter, comme la plupart des femmes contraintes de vivre sous le régime de Gilead. Et même si cela rend les choses tristes en sachant où cela se termine, il y a aussi quelque chose de joyeux à la voir avec son fils, ou à montrer à quel point elle est forte, courageuse et résistante. Mais surtout, cela donne envie au spectateur d’en savoir plus sur l’histoire de Janine, dans le passé comme dans le présent. June elle-même est tout cela, mais on a l’impression que The Handmaid’s Tale est arrivé au bout du rouleau pour ce qui est de l’utiliser pleinement en tant que personnage principal.

june et janine captives

L’histoire de The Handmaid’s Tale commence à devenir répétitive, et c’est à cause de sa dépendance à June. Elle est capturée, torturée, s’échappe, va ailleurs, puis finit par être capturée à nouveau, et le cycle recommence. En même temps, la série a fait de June sa plus grande héroïne : pas seulement un personnage principal, mais une figure presque mythique qui ne peut apparemment pas être tuée. Les enjeux sont toujours élevés, mais les effets sont légèrement atténués lorsque les spectateurs ont vu tant de choses et savent que, quoi qu’il arrive, June survivra. En revanche, tout ce que fait Janine comporte un risque et des enjeux plus élevés, car comme l’a montré la mort des autres Servantes, elle peut être tuée à tout moment.

Si l’on combine tous ces facteurs, on peut dire que Janine devrait être davantage mise en avant, mais il s’agit plutôt d’un argument pour que The Handmaid’s Tale s’appuie davantage sur l’ensemble de ses personnages (comme Orange is the New Black). La série est pleine de personnages fascinants – ou du moins, potentiellement fascinants – comme Janine, qui méritent tous d’avoir plus de temps pour briller. Rita est un autre bon exemple de l’épisode 4 de la saison 4, avec une intrigue émotionnelle qui ajoute de nouvelles couches à son personnage. Alors que la lutte de June continue de sembler familière et embourbée dans l’amour apparent de la série pour la violence graphique et le torture porn, ces personnages et ces intrigues offrent un moyen de raconter une histoire plus intéressante, pleine d’espoir et fraîche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.