Tyga s’exprime après avoir été accusé de violences domestiques

Tyga

Tyga rompt son silence à la suite d’allégations de violence domestique à son encontre.

Mardi, le rappeur s’est rendu au service de police de Los Angeles après que son ex-petite amie Camaryn Swanson l’ait accusé de l’avoir agressée physiquement lors d’une dispute.

Le dossier du détenu du shérif de LA Country montre que l’homme de 31 ans, de son vrai nom Michael Stevenson, a été condamné pour un crime le 12 octobre à 9 h 10 et libéré quelques heures plus tard sous caution de 50 000 $.

Dossier de détenu Tyga LASD

Cependant, Tyga nie avoir été arrêté ou inculpé, et dit qu’il s’est volontairement rendu à la station hollywoodienne du LAPD et a coopéré avec les autorités.

« Je veux que tout le monde sache que les allégations contre moi sont fausses. Je n’ai pas été arrêté », a-t-il écrit sur son histoire Instagram. «Je me suis emmené au poste de police et j’ai coopéré. Je n’ai été inculpé d’aucun crime.»



Histoires de Tyga IG
Selon TMZ, Swanson s’est présenté au domicile de Tyga vers 3 heures du matin lundi et agissait de manière belliqueuse à la porte. Il la laissa entrer où les cris continuèrent. Swanson affirme que Tyga lui a mis la main dessus pendant leur dispute et a partagé des images des blessures au visage.

« Je suis tellement gênée et honteuse que cela ait dû en arriver là, mais je dois me défendre », a-t-elle écrit sur Instagram.

Elle a également publié sa prétendue conversation textuelle avec Tyga, avec qui elle a commencé à sortir au début de cette année. « Je ne peux pas croire que c’est ainsi que cela doit se terminer », a-t-elle écrit dans un texte. « Honnêtement, j’ai le cœur brisé et je ne pensais pas que tu étais capable de me faire ça. »

VOIR AUSSI  Arlo Parks explore la poésie de son premier album 'Collapsed In Sunbeams'

La prochaine date d’audience de Tyga est prévue pour le 8 février 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.