Un policier arrêté pour viol après avoir «  forcé une femme à avoir des relations sexuelles avec lui pour se soustraire à la vitesse excessive  »

L’officier de police de Port Barre, Darwin Fontenot, a été arrêté pour viol au troisième degré après avoir prétendument eu des relations sexuelles avec une femme en échange d’une clémence après un arrêt de la circulation. (Photo: Facebook / Département de police de Port Barre)

Un officier de police fait face à des accusations de viol après avoir prétendument fait pression sur une femme pour qu’elle ait des relations sexuelles avec lui afin de sortir d’un excès de vitesse.

Darwin Fontenot, un policier de 21 ans à Port Barre, en Louisiane, a été arrêté pour viol et malversations au troisième degré après l’incident qui se serait produit en mars, selon un communiqué du département de police de Port Barre samedi. Le viol au troisième degré est défini comme une activité sexuelle entre une figure d’autorité et une personne sous sa garde.

Le chef de la police de Port Barre, Deon Boudreaux, a déclaré avoir reçu le 27 avril un rapport sur une femme qui accusait Fontenot de la forcer à avoir des relations sexuelles avec lui après l’avoir arrêtée pour excès de vitesse le 10 mars.

La police a commis d’autres violations, selon la police, et Fontenot aurait offert à la femme la clémence en échange de relations sexuelles. Fontenot a admis plus tard avoir eu des relations sexuelles avec la femme.

VOIR AUSSI  Une fille de 4 ans est attirée dans la voiture d'un inconnu lorsque sa mère est tournée

« Lorsque j’ai parlé à Fontenot ce matin, il a admis avoir eu des relations sexuelles avec le plaignant, mais a déclaré que les deux s’étaient rencontrés après son congé », a déclaré Boudreaux au Daily Advertiser dans un e-mail.

Fontenot a été placé en « congé administratif jusqu’à son licenciement », a déclaré le chef Boudreaux, à gauche.

«Même s’il n’était pas en service, cela n’arrange pas les choses. Un officier, ni aucun fonctionnaire, ne devrait s’engager dans ce type d’activité d’échange de faveurs sexuelles contre la clémence. »

« C’est un triste jour où nous devons arrêter l’un des nôtres, mais le mal est le mal », a poursuivi Boudreaux.

Plus: Monde

«Les officiers de police sont investis d’un grand pouvoir et d’une grande responsabilité pour faire ce qui est bien et faire le lien entre le bien et le mal. Cette confiance est ternie lorsque les officiers ne sont pas professionnels. »

Fontenot aurait été libéré de prison samedi. Il a été placé en «congé administratif jusqu’à son licenciement», a déclaré M. Boudreaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.