Une travailleuse d’un foyer de soins «intimidée pour retourner au travail alors qu’elle souffrait de coronavirus»

Tatianna Dancy, une travailleuse d’un foyer de soins, affirme avoir subi des pressions pour retourner au travail dans un foyer de soins malgré un coronavirus (Photos: ABC7)

Une travailleuse de foyer de soins avec un coronavirus affirme qu’elle a été victime d’intimidation pour retourner au travail dans un établissement où cinq patients sont décédés de Covid-19. Tatianna Dancy dit qu’elle a subi des pressions pour retourner à son travail à la réadaptation post-aiguë de Cedar Mountain à Yucaipa, en Californie, qui rend actuellement hommage à ses victimes de coronavirus placées à l’extérieur.

L’assistante aux activités, Dancy, a expliqué qu’elle avait cessé de travailler le 30 mars après avoir développé des symptômes pseudo-grippaux, seulement pour recevoir un appel de son patron lui demandant d’entrer. La maman, qui a depuis été testée positive pour le coronavirus, a expliqué: ‘(Mon patron m’a demandé d’entrer et de faire la lessive, mais il ne m’a jamais demandé si je me fais tester.

«Je lui ai alors dit, excusez-moi, que les résidents ont été testés positifs pour Covid-19, alors je lui ai dit non que je ne venais pas faire la lessive, vous plaisantez? J’ai ensuite reçu un autre appel de la paie me disant que si je n’entre pas, j’abandonne mon travail. »

Dancy dit que ses employeurs ont refusé de la tester pour le coronavirus, la forçant à se faire examiner en écouvillon en privé. Elle dit qu’elle a subi des pressions pour revenir même après que le centre de Cedar Mountain a vu 75 diagnostics de coronavirus et cinq décès. La condition est particulièrement dangereuse pour les personnes âgées, avec environ une personne sur huit de plus de 80 ans qui développe un coronavirus en train de mourir.

VOIR AUSSI  Les acheteurs en colère font honte à une femme dans un magasin de New York pour ne pas porter de masque, puis la chasser

Pour voir cette vidéo, veuillez activer JavaScript et envisager de passer à un site Web
navigateur qui
prend en charge HTML5
vidéo

Dancy dit qu’elle n’est pas sûre de son statut d’emploi actuel – et a peur que ses patrons tentent de l’empêcher de demander des allocations de chômage. Elle a expliqué: « Je n’ai pas d’emploi, je n’ai pas de revenus, je n’ai rien en ce moment, ils ont dit que si je fais une demande de chômage (indemnisation), ils vont se battre. »

La maman scolarise également ses enfants à la maison et dit lutter contre le coronavirus tout en se souciant du travail et sa jeune famille l’a rendue encore plus malade de stress.

Dancy a ajouté: «Je traverse tellement de choses. Je suis juste submergé d’anxiété avec tout ce qui se passe. »

Un porte-parole de Cedar Mountain a déclaré qu’aucun employé n’avait été licencié pour s’être auto-isolé et a insisté sur le fait que l’établissement soutenait le personnel.

Ils ont ajouté: «Cedar Mountain apprécie les efforts et le dévouement de son personnel pour fournir des soins aux résidents tout au long de cette épidémie de Covid-19.

« Cedar Mountain travaille en étroite collaboration avec les agences de santé des comtés et des États pour garantir la mise en œuvre de toutes les directives applicables, y compris celles du CDC concernant les employés travaillant dans l’établissement. »

Dernières nouvelles et mises à jour sur le coronavirus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.