Kaleidoscope : comment regarder la série dans l’ordre logique ?

Tout le monde ne veut pas regarder "Kaleidoscope" dans un ordre aléatoire.

La série a été conçue pour que ses épisodes puissent être regardés dans n’importe quel ordre – mais tout le monde n’est pas fan d’une séquence non linéaire. Le créateur Eric Garcia (anciennement Matchstick Men) a écrit Kaleidoscope de manière que sept des huit épisodes puissent être regardés dans n’importe quel ordre tout en gardant un sens narratif.

Cela signifie qu’il existe un total de 5 040 façons de vivre la série, chacune influençant de manière différente vos pensées sur les événements et les personnages clés. Ce choix abondant a laissé les téléspectateurs perplexes. Si, comme d’autres, vous souhaitez regarder Kaleidoscope de manière plus traditionnelle, c’est-à-dire chronologiquement, voici comment procéder.

Ordre de visualisation

  • Violet
  • Vert
  • Jaune
  • Orange
  • Bleu
  • Rouge
  • Rose
  • Blanc

Les événements de « Rouge » et « Rose » se déroulent en fait, respectivement, un jour et six mois après « Blanc« , mais le créateur invite tout le monde à regarder « Blanc » – l’épisode du hold-up – en dernier. Si vous voulez regarder la série dans le véritable ordre chronologique, ignorez les souhaits de Garcia et regardez « Blanc » en troisième position à partir de la fin, avant « Rouge« .

Cette séquence conduira les téléspectateurs du début à la fin de manière chronologique. L’intrigue se déroule sur 24 ans et suit une équipe de voleurs qui travaillent ensemble pour réaliser un vol élaboré d’une valeur de 7 milliards de dollars et s’en sortir. L’équipe est dirigée par Leop Pap (joué par la star de Breaking Bad, Giancarlo Esposito).

Si l’observation chronologique semble être la voie la plus claire, ce n’est peut-être pas la plus excitante. En effet, en faisant l’expérience de Kaleidoscope de cette manière, on donne trop tôt des détails qui changent la donne sur les personnages clés. Il vaut mieux garder ces révélations secrètes jusqu’à ce qu’elles puissent surprendre le spectateur plus tard.

Réagissez à cet article