Kaleidoscope : on vous explique tout sur la nouvelle série Netflix !

Le nouveau drame de Netflix raconte son histoire d'une manière unique - mais comment cela fonctionne-t-il ?

Voir Cacher le sommaire

La nouvelle série policière de Netflix, Kaleidoscope, est arrivée et a séduit les fans par son format non linéaire non conventionnel. Même s’il n’est parfois pas évident de savoir comment regarder cette série, le concept plait.

Elle qui met en vedette Giancarlo Esposito, Paz Vega, Rufus Sewell, Jai Courtney et d’autres, suit une bande de voleurs qui tentent de percer un coffre-fort apparemment inviolable. Elle est conçue pour être regardée dans n’importe quel ordre, chaque épisode révélant un détail essentiel du déroulement du casse.

Mais qu’est-ce que le Kaléidoscope, comment fonctionne-t-il et y a-t-il un meilleur ordre pour regarder la série ? Découvrez tout ce que vous devez savoir sur Kaléidoscope sur Netflix.

Y a-t-il un meilleur ordre pour regarder Kaléidoscope ?

Netflix alignera les épisodes dans un ordre différent pour chaque téléspectateur, mais tous auront le même premier et le même dernier épisode – Black, qui est une brève explication du concept, sera le premier, tandis que White, le final de la saison, sera le dernier.

En outre, les épisodes intermédiaires (jaune, vert, bleu, orange, violet, rouge et rose) peuvent être regardés dans n’importe quel ordre, chacun ajoutant une pièce au puzzle avant l’explication finale de ce qui s’est passé dans Blanc.

Faisant l’éloge du format non linéaire de la série, Esposito, l’acteur principal, a déclaré à TVLine : « Je pense que cela permet aux [téléspectateurs] de ne pas être dans leur zone de confort.« 

Il rajoute : « Quand on regarde des choses, on a une idée de comment ça va se passer, comment ça va finir, ce qui va se passer, alors j’aime l’idée d’être sorti de sa zone de confort, parce que je pense que ça permet d’être plus attentif. Il faut suivre cette affaire de près, et j’imagine que ce sera le cas, car il se passe des petites choses dont on ne pense pas qu’elles puissent être des indices, mais qui le sont.« 

Pourquoi Kaleidoscope est une série particulière ?

Kaleidoscope est une nouvelle série dramatique sur le crime et le vol, racontée de manière innovante et disponible dès maintenant sur Netflix. Ce qui la rend unique par rapport à la plupart des séries, c’est sa structure : chacun des épisodes peut être regardé dans n’importe quel ordre, mais s’additionne pour raconter une seule histoire, ce qui en fait une série à la fois anthologique et continue. On est ici sur un style bien différent de la Casa Del Papel.

Les épisodes ne sont pas numérotés, mais portent chacun le nom d’une couleur différente et apparaissent dans un ordre différent sur le Netflix de chaque personne, ce qui lui permet de suivre un parcours différent dans l’histoire.

L’histoire se déroule sur 25 ans, chaque épisode racontant une histoire à un moment différent de la chronologie. Ils ont ensuite été mélangés pour que tout devienne un mystère sur la façon dont le hold-up a eu lieu, un secret qui est finalement révélé à la fin.

Quelle est l’histoire de Kaleidoscope ?

Le synopsis officiel de Kaleidoscope décrit l’histoire comme suit : « En 25 ans, Kaléidoscope est une toute nouvelle série d’anthologie qui suit une équipe de voleurs chevronnés dans leur tentative de percer un coffre-fort apparemment inviolable pour toucher le plus gros salaire de l’histoire. Sous la surveillance de l’équipe de sécurité d’entreprise la plus puissante du monde et avec les forces de l’ordre sur le coup, chaque épisode révèle une pièce d’un puzzle élaboré de corruption, d’avidité, de vengeance, de complots, de loyautés et de trahisons. Comment la bande de voleurs a-t-elle planifié son coup ? Qui s’en sort ? À qui peut-on faire confiance ?« 

Chacun des épisodes ajoute une pièce au puzzle qui explique comment le vol a eu lieu, ce qui l’a précédé et ce qui s’est passé ensuite. Eric Gargia, le créateur de la série, a expliqué que si l’idée de la série est partie de la structure non linéaire, le concept de l’histoire est venu d’un événement réel.

Il a déclaré dans un reportage sur la série : « C’est basé sur une histoire potentiellement réelle. Après l’ouragan Sandy, 70 milliards de dollars d’obligations au porteur non enregistrées ont été inondés et perdus. Ma première pensée en lisant tout cela a été : « Oh, quelqu’un s’est enfui avec 70 milliards de dollars et utilise l’ouragan Sandy comme une très bonne excuse.« 

Réagissez à cet article